Rechercher

Maman, pourquoi on ne s’entend pas? (TDAH)

Dernière mise à jour : 31 juil. 2021

par Thomas Etienne


Pour autant que je me souvienne, la relation avec ma mère a toujours été tendue. Ma condition n’a pas aidé le lien que j’ai avec elle. Ma mère n’est pas diagnostiquée, mais je soupçonne qu’elle soit également atteinte de TDAH. Elle n’est pas impulsive comme moi, mais elle a beaucoup de mes symptômes. C’est elle qui s’est rendu compte assez tôt que quelque chose n’allait pas avec moi. De ma dyslexie au rapport scolaire marqué par mon impulsivité, il est clair qu’elle a remarqué des similitudes entre elle et moi. Aujourd’hui, notre lien est variable, il y a des hauts, mais il y a aussi beaucoup de bas. Ma mère est une personne exigeante pour ce qui est de la réussite scolaire parce qu’elle a aussi souffert des mêmes difficultés. Elle ne voudrait donc pas que je passe par les mêmes obstacles. En fait, ce qui nuit à notre relation, ce sont ses exigences. Mon conflit avec elle n’est pas seulement lié à mon TDAH, mais il est surtout lié à mon trouble d’opposition. Le conflit avec ma mère ne se résume pas seulement à des cris et à des pleurs, il y a eu aussi des menaces de ma part. Vous savez, mon impulsivité avec mon inattention est le problème majeur de ma condition. C’est encore difficile pour elle de comprendre pourquoi je réagis ainsi, le problème de mon inhibition que je tente de retenir, mais que je ne peux pas contenir, d’où les explosions de colère. Mon père qui voulait résoudre le problème entre nous deux a décidé avec moi de voir ce qui causait le conflit entre nous deux.



C’est sûr que mon impulsivité et mon inattention étaient l’enjeu principal. Pourquoi mon inattention? Quand je ne prenais pas ma médication, je n’avais pas la motivation ni la concentration nécessaire pour terminer mes devoirs. Comme je l’ai dit, pour ma mère, il est essentiel que je termine mes travaux et je ne pense pas que ça changera de sitôt. Je pense que lorsqu’elle nous observe et constate qu’on se dispute constamment, ça lui fait rappeler ce qu’elle a elle-même vécu. Lorsque j'étais plus jeune, mes comportements en public la faisaient beaucoup souffrir, et les jugements, les regards culpabilisants l’ont beaucoup attristée. Mes parents sont très différents : mon père est plus conciliant, ma mère, plus cadrée. Mais mon père me rappelle que la sévérité de ma mère m’a permis d’obtenir de meilleurs résultats scolaires, ce qui m’a beaucoup aidé dans mon estime de soi.

Qu’est-ce qui a amélioré notre lien ?



1) Premièrement, mon père s’assure que j’ai bien pris ma médication le matin. Ainsi, mon inattention réduit et je suis alors en mesure de faire mes travaux, ce qui la satisfait.

2) On a visionné ensemble les raisons neurologiques de mes fréquentes impulsivités.

3) Elle participe désormais à toutes nos activités extérieures.

4) Elle a droit à un ou deux câlins si elle se comporte au quotidien.

C’est pour ça que je peux dire aujourd’hui : « maman, enfin on s’entend. »




803 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout