Rechercher

(TDAH) Crimes et gangs de rue


Quand j’observe ce qui se trame au sein de ma ville (Montréal) et dans d’autres villes de taille similaire, je m’inquiète qu'il y ait beaucoup d'insécurité dans nos rues. Le phénomène des gangs de rue n’est pas nouveau, mais il est de plus en plus présent. Partout, on le lit, on l’entend et la situation est de plus en plus préoccupante. Pourquoi ai-je choisi de souligner ce phénomène? C’est en raison de la violence qui y est exprimée. Cela m’interpelle parce que la violence débute souvent par une impulsivité incontrôlée. C’est ce comportement qui m’effraie. Comme vous le savez, je suis TDAH et l’impulsivité fait partie de nous. Mais quand cette impulsion dégénère, cela provoque de la violence.



J’ai reçu plusieurs témoignages de parents qui m’ont décrit comment leurs garçons, certains plus jeunes que moi, ont dérivé dans la délinquance et une de ces raisons est le manque de contrôle de l’impulsivité. Ce n’est pas le seul élément qui mène à la délinquance, mais il s’agit d’un facteur important. Un milieu familial brisé, des absences paternelles et la pauvreté sont aussi des facteurs aggravants. J’ai fait part de cette anxiété à mon père qui a tenté de me rassurer en me disant que tant qu’on garde le cap sur nos objectifs, l’attraction pour la délinquance s’amoindrira de même que la tendance à l’impulsivité. Comme je l’ai déjà mentionné, il y a eu beaucoup de conflits entre moi et ma mère, la plupart du temps avec de l’agressivité. Les injures que je lui lançais se sont métamorphosées en menace et ce genre d’interaction intense reflète sans doute ce qui se passe entre les gangs organisés.



Un milieu familial conflictuel, un sentiment d’abandon, une culture de violence, l’appât du gain facile vont précipiter certaines personnes encore plus rapidement vers ces groupes avec des intentions mafieuses. Elles vont alors instrumentaliser nos comportements impulsifs et notre détresse pour leur bénéfice. Moi aussi je crains que si je ne tempère pas mon comportement, je sois tenté de commettre des méfaits. Mais j’ai également espoir que si nous avons l’humilité de reconnaitre nos tendances et nous en prenons conscience, cela déterminera notre volonté de changer notre destinée.


53 vues2 commentaires

Posts récents

Voir tout